Atelier de Formation des acteurs locaux et des partenaires du PRAPS pour une meilleure gestion de la communication en situation de crise pastorale

0
63

Le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel pour la Mauritanie (PRAPS-MR) a organisé, du 19 au 21 juillet 2018,  au Centre des Techniques de Développement de l’Élevage à Idini (moughataa de Ouad Naga, Trarza), une formation nationale en vue  de renforcer les compétences des acteurs locaux et des partenaires de mise en œuvre du projet  à une gestion efficiente de la communication en cas de crise  pastorale.

Le mot  d’ouverture de cette formation a été  prononcé par le Coordonnateur national du PRAPS-MR, Dr. Idrissa Diarra, qui a d’emblée situé le contexte de cette formation sur la communication en cas de crise pastorale, qui s’inscrit,  dit-il, « dans l’esprit des recommandations issues de la formation régionale sur cette thématique pour les équipes PRAPS de six  pays du Sahel concernés par ce projet,  tenue du 12 au 16 février dernier  à Bamako( Mali)».

Dr. Diarra, a insisté sur  l’importance de cette formation, et a appelé l’ensemble des participants  à «s’investir et s’approprier davantage les outils de base et les techniques de communication permettant à la fois de gérer et de rendre efficace leurs pratiques en la matière durant une crise».

L’objectif de cette   formation est de permettre à une vingtaine de participants – issus de l’équipe du projet, des organisations socioprofessionnelles du secteur de l’Élevage (GNAP, RBM, FNE, etc.), des  medias,  des directions  centrales du Ministère de l’Élevage ainsi que de ses Délégations régionale dans la wilaya du  Tagant et du Brakna –  à  mieux  préparer et gérer (avant, pendant et après)   la communication dans le cadre d’une crise pastorale à travers des outils et des actions simples à  concevoir et à mettre en œuvre afin de réduire l’impact d’une crise sur la communication dans la gestion des crises pastorales dans le contexte du PRAPS et des interventions d’urgence « LEGS » (normes et directives pour l’aide d’urgence à l’élevage). 

La formation a été  assurée par une experte formatrice, Madame AKOMATSRI Ayaovi Djifa, du Cabinet de formation, qui a eu à conduire la  formation  organisée au niveau régional, en février dernier, à Bamako.

Durant trois jours les participants ont eu à explorer et comprendre  les fondamentaux de la communication ainsi que le lien entre la communication pour le CC & la gestion des crises pastorales, les dispositifs de communication participative pour le développement dans la gestion de la crise pastorale, les réponses d’urgence sous l’angle du genre, un plan de communication de crise, les techniques de plaidoyer, etc.

Le  Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) découle de la Déclaration de Nouakchott sur le pastoralisme, adoptée le 29 octobre 2013. En Plus de la Mauritanie, ce projet est exécuté au niveau de cinq (5) autres  pays : Burkina, Faso, Mali, Niger, Sénégal et Tchad. L’objectif de développement du projet (ODP) est  d’ «améliorer l’accès à des moyens et services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agro-pasteurs dans des zones transfrontalières et le long des axes de transhumance  des 6 pays Sahéliens et améliorer la capacité des gouvernements de ces pays à répondre à temps et de manière efficace en cas de crise pastorale ou d’urgence éligibles ».

Environ 400.000 bénéficiaires (dont 30 % de femmes) principalement les pasteurs, agropasteurs et leurs organisations, l’Interprofession , les Vétérinaires privés et les auxiliaires de santé animale, les services vétérinaires publics, les Services du Ministère de l’Élevage, les Collectivités territoriales et locales seront ciblées par les interventions du PRAPS en Mauritanie au niveau de 6 Unités EcoPastorales (UEP), 10 wilayas avec un accent particulier sur sept wilayas transfrontalières.

Astou Diop