Agriculture : 21 millions USD du FIDA pour un nouveau projet filières en Mauritanie

0
381
               Le périmètre maraîcher de Kankossa (Sud-Est Mauritanie) – © Afrik TANDEM Médias

Une convention de financement (sous forme de don) d’un montant de 21 millions de dollars US a été signée jeudi 12 janvier à Rome (Italie) entre le Fonds international de développement agricole (FIDA) et l’État mauritanien.

Cette enveloppe, qui fait partie d’un financement global de 45,2 millions de dollars US (dont une grande partie a été déjà mobilisée), est destiné à la mise en œuvre d’un nouveau Projet filières en Mauritanie dénommé « Projet de développement de filières inclusives (PRODEFI).

Ce nouveau projet sera placé sous la tutelle de la Direction des stratégies, de la Coopération et du Suivi-Évaluation (DSCSE) du ministère mauritanien de l’Agriculture. La coordination, la gestion et le suivi-évaluation du Projet seront assurés par une unité de coordination nationale (UGP) établie à Nouakchott et deux antennes régionales établies à Kaédi et à Kiffa. 

L’objectif global du  PRODEFI est d’améliorer les revenus et la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales pauvres dans ses zones d’intervention, à travers leur insertion dans  des filières rémunératrices et résilientes. Un éventail de plus 285.000 producteurs ruraux ( en particulier issus des groupes cibles de femmes et des jeunes de six wilayas du Sud et de l’Est de la Mauritanie bénéficieront des retombees de ce projet.

Depuis novembre 2016 le processus de recrutement des futurs cadres (Coordonnateur, Responsable Suivi/Évaluation, Chefs d’antennes, Expert finance et gestion des PME, etc.) du PRODEFI avait été déjà entamé.

Le PRODEFI est la suite logique du Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Filières (ProLPRAF) financé par le FIDA et qui s’était achevé le 30 septembre dernier avec des résultats probants dans les domaines du maraîchage et de l’aviculture.

14 projets et programmes financés en Mauritanie

Avant cette convention de financement,  un seul projet du FIDA était en cours d’exécution. Il s’agit du Projet de lutte contre la pauvreté dans l’Aftout sud et le Karakoro Phase II (PASK II). Entré en vigueur le 12 juin 2012 pour une durée de 8 ans (il s’achèvera le 30 juin 2020), ce projet avait  connu de nombreuses  difficultés de démarrage (liées à la désignation d’un coordonnateur national ne faisant pas l’unanimité entre le bailleur et la partie mauritanienne. Les choses ont été « arrangées » par la suite !!!), de retards dans l’exécution des activités, des licenciements « abusifs » et des départs de personnels.

Depuis 1980, le FIDA a financé 14 projets et programmes en Mauritanie pour un coût total de 342,3 millions de dollars, dont 115,1 millions de dollars financés par ce Fonds sous forme de dons ou de prêts concessionnels.

Mohamed Cissokho