Mohamed Moussa (Niger), installé nouveau directeur général de l’Asecna

0
226
Mohamed Moussa (Niger), nouveau directeur général de l’Asecna

Mohamed Moussa a été installé ce mardi (03 janvier), au cours d’une cérémonie, au siège de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) à Dakar, dans ses fonctions de nouveau « Directeur général », rapporte une dépêche de l’Agence de presse sénégalaise (APS) citant un communiqué de l’institution.

Avant lui, un autre compatriote nigérien, Ousmane Issoufou Oubandawaki, avait occupé avec brio (de 1999 à 2004) ce poste très convoité de directeur général de l’agence panafricaine. Mais après six années passées à la tête de l’institution, celui-ci n’avait pas bénéficié d’une reconduction de son mandat. A l’époque le Niger avait été profondément « indigné » par cette décision de États africains membres.

Mohamed Moussa avait été désigné Directeur de l’Agence pour un mandat de 4 ans renouvelable une fois, lors de la 60ème réunion tenue par cette organisation, le 11 novembre dernier à Bamako (Mali). Cet ancien ingénieur de l’aviation civile (proche du Président nigérien Mahamadou Issoufou, ancien ministre de l’Intérieur et des Transports, ancien conseiller économique du Premier Ministre) est quasiment un homme du sérail, qui a fait une bonne partie de carrière (près de 30 ans)  au sein de l’Asecna, où il a tour à tour occupé des responsabilités en qualité de « directeur des ressources humaines » et de « « chef du département logistique & Maintenance ».

« Africaniste » convaincu ?

Le nouveau D.G de l’ASECNA avait confié à un site d’informations nigérien, peu avant sa désignation, son ambition de se mettre au service « d’une vision partagée par les États membres de l’ASECNA et du continent africain « pour un ciel toujours plus sûr et encore plus intégré ». Le nouveau Directeur aura donc fort à faire pour impulser et moderniser une agence intergouvernementale pléthorique (plus de 6000 employés), vieille de plus d’une cinquantaine d’années, et dont l’un des défis majeurs est de faire face aux évolutions rapides de la technologie et des systèmes de gestion du trafic aérien… mais aussi à la problématique récurrente de la sécurité des infrastructures aéroportuaires africaines et le recouvrement des créances auprès des Etats membres.

Moussa Fofana