Ventes d’armes : Les USA et la France en tête en 2015

0
333
©Reuters

Les États-Unis ont augmenté leurs ventes d’armes en 2015 malgré une légère baisse du commerce mondial des armes. Les pays en développement ont de nouveau été les plus gros acheteurs d’armes, les ventes totales ayant chuté à 80 milliards de dollars contre 89 milliards en 2014.

La vente d’armes mondiales a légèrement baissé l’an dernier (2015) pour atteindre 80 milliards de dollars par rapport aux 89 milliards de dollars de 2014, selon une nouvelle étude du Congrès, les États-Unis conservant leur position de fournisseur dominant au monde.

Non seulement les États-Unis se classent au premier rang des commandes d’armes nouvelles, mais ils se classent également au premier rang de la valeur de toutes les livraisons d’armes dans le monde, à 17 milliards de dollars.

Les plus gros vendeurs

Même à 40 milliards de dollars, la part du marché américain des ventes d’armes représentait environ la moitié des contrats d’armement en 2015 et plus du double des commandes enregistrées par la France, son concurrent le plus proche avec 15 milliards de dollars de ventes. Les États-Unis et la France ont tous deux augmenté leurs parts de marché, d’environ 4 milliards de dollars et 9 milliards de dollars, respectivement.

La Russie (qui occupait  la deuxième place dans les livraisons mondiales d’armes en 2015) a enregistré un léger recul des commandes d’armes, passant à 11,1 milliards de dollars en 2010, contre 11 milliards de dollars en 2014, alors que la Chine a atteint 6 milliards de dollars, soit le double des estimations de l’année précédente.

Les derniers chiffres ont été publiés la semaine dernière par le Congressional Research Service, une division de la Bibliothèque du Congrès, et sont considérés comme l’une des mesures les plus fiables du commerce mondial des armes.

Les plus gros acheteurs

Une étude de 2015 a révélé que les pays en développement continuaient d’être les principaux acheteurs d’armes. Les plus gros acheteurs en 2015 étaient le Qatar, qui a signé des accords pour plus de 17 milliards de dollars en armes. L’Égypte, qui a accepté d’acheter près de 12 milliards de dollars. En troisième position, l’Arabie saoudite, qui a dépensé plus de 8 milliards de dollars. Parmi les autres principaux acheteurs figuraient la Corée du Sud, le Pakistan, Israël, les Émirats arabes unis et l’Irak.

Rédaction Afrik TANDEM Médias Avec The Guardian (Google Traduction)