En Bref – Mauritanie (Octobre 2016)

0
171

Bientôt, un complexe touristique qatari à Nouakchott. La société qatarie Ghanem Lehdeiffi a posé mi-octobre la première pierre d’un vaste complexe touristique de près de 25 ha qui sera construit à Nouakchott. Le coût de l’investissement est estimé à 16 millions de dollars US. Le projet, qui comprend la construction de 2 hôtels, 386 résidences et plusieurs centres commerciaux et des installations de loisirs et sports, sera exécuté dans un délai de 20 mois.
Il y a 6 ans, « Ribat Al Bahr », un gigantesque projet immobilier sur la route Nouakchott-Nouadhibou s’étendant sur une surface de 675 hectares et dont le coût d’investissement global est estimé à plus de 3 milliards de dollars US avait été lancé par un promoteur immobilier saoudien Tanmiyat et des partenaires locaux mauritaniens. Mais le projet est resté sans suite.

3 millions de dollars USD de plus pour le CNC. L’avenant de l’accord de financement initial, qui portait sur un montant de 17,8 millions de dollars US, a été signé le 9 octobre à Washington, en marge des assemblées du FMI et de la Banque mondiale, entre le ministre de l’Economie et des Finances, Moctar Ould Djay, et le Président de la Banque islamique développement (BID). Il porte à 20,8 millions de dollars US le financement total que la BID accorde au Centre national d’oncologie (CNC).

Extraction de l’or : Tijirit opérationnel dans 18 mois. Un projet d’extraction de l’or à Tijirit (Akjoujt) sera opérationnel dans 18 mois. L’annonce a été faite par la société canadienne AlGold Resources au cours d’un atelier de de concertation sociale sur le projet qui s’est tenu, début octobre, dans la moughattaa d’Akjoujt.
Selon le représentant local de la société, la zone d’extraction, qui est comprise dans une aire estimée à 1000 km², aura une durée de vie de 8 à 10 ans. Elle sera exploitée en partenariat avec Cadsine mineral. Les prévisions de production attendues n’ont pas été précisées. Une campagne de forage (à 10 000 m de profondeur) réalisée par la compagnie minière canadienne dans la zone de Tijirit avait confirmé le potentiel aurifère de Tijirit, acquis en mars 2016 par AlGold.

Un nouveau contrat pour Kosmos Energy. Le gouvernement mauritanien et Kosmos Energy Mauritania, la filiale locale du pétro-gazier américain Kosmos Energy, ont paraphé le 11 Octobre 2016 un contrat d’exploration-production portant sur le bloc C-6 de l’Offshore Profond, précise un communiqué du Ministère mauritanien du Pétrole, de l’Énergie et des Mines.
La société Kosmos Energy est liée à l’État Mauritanien par 3 autres Contrats d’Exploration-Production. Les récents travaux de l’opérateur dans ce cadre ont permis de mettre en évidence d’importantes découvertes de gaz Offshore dont la production-exportation devrait intervenir à partir de 2020.